Comme l'exo-armure Riptide avant lui, le chevalier fantôme est un kit très populaire, rien qu'à en juger d'après le nombre d'images que j'ai reçues pour le blog. Le premier Chevalier de la journée a été peint par Hugo Matte, qui est parti d'un des schémas de couleur visibles dans un livre de warhammer 40K.

Il s'agit du schéma des corsaires Sky Raiders, des francs-tireurs que l'on prend souvent pour des eldars noirs, tant ils sont violents. C'est sans doute pour cela que Hugo l'a muni de l'immense sabre spectral, représenté comme s'il allait l'abattre sur un adversaire infortuné.

Pour obtenir un dégradé régulier sur l'ensemble de la figurine, Hugo est parti d'une sous-couche en trois tons : Skull White sur la partie supérieure, gris sur les principales surfaces et Chaos Black dans les parties inférieures. Il a ensuite passé sa couche de base - un mélange de Fenrisian Grey et de The Fang - à l'aérographe, et par transparence, la sous-couche la fait paraître plus foncée dans les creux et plus claire sur les parties exposées. C'est un exemple de procédé valide pour les grandes figurines de ce type. Une fois terminée la couleur principale, Hugo a peint le motif par-dessus, ce qui fut laborieux, mais donne le résultat que vous voyez.

Andy Dunn travaille à notre siège et aime particulièrement jouer aux figurines, surtout pour leur faire exploser toutes sortes d'ennemis. Il a choisi pour son chevalier fantôme le schéma funèbre du vaisseau-monde Ulthwé car il permet d'obtenir un effet correct sur la table sans trop de peine. La couleur est simplement, dans l'ensemble, la sous-couche Chaos Black, avec des éclaircissements légers en Eshin Grey puis en Dawnstone.

Enfin, pour changer des chevaliers fantômes, voici l'Avatar de Peter Austin, une impressionnante manifestation physique de Kaela Mensha Khaine. Peter nous a même envoyé des images de chaque étape de la peinture, que vous pouvez faire défiler dans la galerie ci-dessus. En partant d'une sous-couche Skull White, Peter a commencé par une base de Flash Gitz Yellow et d'Yriel Yellow pour ensuite brosser les reliefs dans des teintes de plus en plus foncées, du jaune à l'orange puis au rouge et enfin au noir. Ce dernier, pour finir, a été lègèrement brossé en Fenrisian Grey.